Les Événements  à Steinbach  

La vie de la cité récente

 

                                               Passation de commandement à Steinbach

Gérard Koenig nouveau chef du corps des sapeurs-pompiers.

La cérémonie de passation de commandement au corps des sapeurs-pompiers de Steinbach s'est déroulée hier sous une pluie fine. Promu capitaine honoraire, le lieutenant Francis Curir a remis son commandement à l'adjudant-chef Gérard Koenig, âgé de 50 ans. La cérémonie, qui s'est déroulée devant la place du monument aux morts était précédée de la remise des clefs du nouveau camion fourgon-tonne léger acquis par la commune, et qui sera conduit par le sergent-chef Charles Fayolle. Le curé Jean-Paul Freudenreich a béni le véhicule. Le maire de Steinbach Alain Blosenhauer et le lieutenant-colonel Jean Larghi ont remis les galons de capitaine à Francis Curir qui a assuré le commandement du centre de première intervention depuis 1986 et qui doit quitter sa charge, atteint par la limite d'âge. Sapeur-pompier depuis quarante ans, le commandant Francis Goepfert lui a remis la médaille d'honneur de la fédération nationale de sapeurs-pompiers. Son successeur, Gérard Koenig, qui était son adjoint, a été promu adjudant-chef et s'est vu remettre le commandement par le maire et le capitaine Lucien Schnebelen, adjoint au chef du groupement centre, qui lui ont attaché ses nouvelles épaulettes. C'est ensuite le fils du nouveau chef de corps, Lionel Koenig, qui a été promu adjudant et adjoint au chef de corps. Enfin, l'épouse du chef de corps a été nommée infirmière au service départemental. Elle était jusqu'à présent caporal au corps de Steinbach et ses galons violets lui ont été attachés par le lieutenant-colonel Francis Lévy, médecin-chef du service départemental d'incendie et de secours. La cérémonie s'est terminée par un dépôt d'une gerbe de fleurs au monument aux morts par le maire et le président du service départemental d'incendie et de secours Charles Haby à la mémoire des sapeurs-pompiers décédés. Un défilé comportant la clique, le corps de Steinbach avec à sa tête le nouvel adjudant-chef, les représentants des corps voisins et les camions de secours est monté la rue principale jusqu'au foyer. Le capitaine honoraire Francis Curir a reçu des cadeaux des officiers honoraires du groupement, des chefs de corps du secteur, et des jeunes sapeurs-pompiers du village. Il continuera à servir, puisqu'il a en charge le dossier de la construction du nouveau centre de première intervention de la commune.

L'adjudant-chef Gérard Koenig à la tête de ses troupes.

          L'Alsace     10.07.2000                                                                            IA

 

       Des vitraux pour les associations du Silberthal.

Profitant de la remise de médailles aux musiciens et aux bénévoles, l'ancien maire de Steinbach, Alain Blosenhauer, a remis des vitraux aux associations oeuvrant au Silberthal. Dimanche dernier, le maire honoraire a rappelé à ces associations l'importance de rester unies. Un thème déjà évoqué en septembre 2005 lors des Journées du patrimoine. Il a traduit cette belle idée en fabriquant des vitraux aux logos ou aux blasons des associations. Ces vitraux ont été remis aux présidents et responsables présents. À savoir : l'association de musique « L'Harmonie du Silberthal » représenté par le président Pierre Buzy ; le Club minéralogique Potasse Kali, emmené par son président Bernard Mary ; l'association des archéologues miniers « Les Trolls » qui travaillent sur le site du Donnerloch. Ont également reçu un vitrail : Jean Paul Welterlen et Philippe Allameda de la communauté des communes ; Pierre Hans, maire de Steinbach. Sans oublier un petit vitrail au curé Jean Paul Freudenreich.
L'artiste créateur s'est inspiré des blasons et logos. Il a même apporté sa touche personnelle, comme sur ce vitrail consacré au Vieil Armand, bardé de fils barbelés et accompagné d'un poème où figurait le logo de la communauté des communes, rehaussé de trois entrées de mines et de deux cheminées d'usine. Alain Blosenhauer a souhaité que tous ces vitraux soient réunis chaque année en un lieu et en un moment symbolique.

       L'Alsace 29.11.05                                                                           S.V

                                                                     

 La place des jeunes et les travaux

A l'occasion de la cérémonie des vœux, et après un commentaire sur les événements mondiaux et nationaux, le maire, Pierre Hanss, a rappelé les événements qui ont ponctué la vie du village. En 2005, il y a eu le 10e anniversaire du jumelage avec le 152e RI, le Thur'tour, les 10 ans des Jeunes Sapeurs-Pompiers, la réalisation d'une fresque murale dans la cour de l'école, l'inauguration des sentiers miniers. Sans oublier les manifestations organisées par le comité des jeunes dont Steinpâques, le tournoi de ping-pong, la vente de mannalas, etc. Pierre Hanss, a aussi tenu à féliciter les jeunes du village qui font de la musique, sont champion d'équitation ou sont pompiers. Il a ainsi remis un cadeau à Alizée Roussel, vice-championne de France en dressage sur son poney Amber, à Fanny Ritter, Marc Jacquin, Lucas Moroso, Carole Brou pour avoir obtenu les félicitations du jury en musique, à Benoît Blosenhauer pour sa formation de chef d'orchestre, à Jean-André Roger pour l'obtention de son brevet de formation musicale et à Michaël Scholly pour son brevet de sapeur-pompier cadet. Pour 2006, la mairie a déjà prévu des travaux de sécurité dans le village et la rénovation complète de la rue de Cernay. Les travaux de réaménagement du secteur minier, avec la place du Silberthal, vont commencer et s'étendre sur plusieurs années. Enfin, certains travaux qui étaient prévus ont été repoussés, laissant la priorité à la réparation des dégâts causés par les coulées de boues.
 
                                   L'Alsace    01.2006                                     Sylvie Reiff

 

STEINBACH                Mai 2006

80e ans après la pose de la première pierre de l'église

Dimanche 11 juin, la communauté de Steinbach fêtera en grande pompe le 80e anniversaire de la pose de la première pierre de l'église ainsi que la confirmation de 7 jeunes. Trois églises ont été successivement construites à Steinbach. La première, dont il reste de rares informations, aurait été de style roman de petites dimensions. La deuxième, une création de l'architecte Joseph Langenstein, a vu sa pierre scellée le 4 mai 1873. Mais la Première guerre mondiale a sérieusement détruite l'édifice religieux. L'adjudication des travaux de reconstruction a eu lieu en 1925 et le projet confié à Louis Schwartz. La première pierre de cette troisième église a été posée le lundi de pentecôte 24 mai 1926, par le chanoine Tschirhart, le curé de l'époque Alphonse Dangel et le maire Yvan Rollin.

Un devoir de mémoire

Le curé de Steinbach, Jean-Paul Freudenreich, le conseil de fabrique emmené par son président Angelo D'Agostin, l'ensemble du comité des fêtes et le responsable, Bruno Gustaw, sont fortement mobilisés depuis quelques mois. Il s'agit non seulement d'un devoir de mémoire, mais également de sensibiliser la communauté de Steinbach et environs à son histoire et à sa démarche spirituelle. D'ailleurs le curé de la commune marque l'événement par la confirmation de sept jeunes. Il souligne cet événement en ces termes: «Puisse cette célébration rappeler que la pierre angulaire de notre foi est Jésus-Christ et qu'il devienne l'ami de tous les baptisés». Le père Jordy, supérieur du grand séminaire de Strasbourg, assurera la confirmation. Une exposition de photos et documents sur l'historique de l'église sera installée.

Festivités

Les festivités débuteront le dimanche 11 juin à 9 h 45 avec un rassemblement devant le presbytère, suivi d'une procession jusqu'à l'église et la messe de confirmation. À l'issue de l'office, la célébration de la pose de la première pierre aura lieu devant la pierre angulaire, à l'entrée de l'église. Elle sera suivie par un apéritif sous le porche. À 12 h 30 au foyer un repas sera pris avec les familles des confirmands. Réservations des repas jusqu'au 4 juin au presbytère, Tél. 03.89.75.41.46.

             
   L'Alsace 30 mai 2006           Sonia Vuillequez

 

Un repas pour la restauration des calvaires

Le conseil de fabrique de Steinbach organise son repas paroissial destiné à aider à la restauration des deux calvaires du village dimanche 15 octobre. L'équipe du comité de fêtes de la paroisse catholique de Steinbach, à savoir Bruno Gustav, Angelo d'Agostin, Christian Espla, Gérard Brengarth, Casimir Karpierz et le curé Jean-Paul Freudenreich ainsi que tous les bénévoles invitent les Steinbachois, leurs familles et les habitants des communes voisines pour ce sixième repas paroissial. Cet événement reste un moment de rencontre convivial, un moment de foi et un moment gastronomique prisé. La choucroute garnie préparée par le traiteur Edel, les tartes, fromages et café ont déjà bonne renommée. La manifestation débutera à 10 h 30 avec une messe. À 11 h 45 sera servi l'apéritif et à 12 h 15 le repas au foyer. Une magnifique tombola dont le gros lot sont deux tableaux de l'artiste locale Michèle Bruel Rupp animera l'après midi.

 


 

 



  L'Alsace du 29.9.2006

Symbole d'espérance

Le bénéfice de ce repas contribuera à la restauration des calvaires rue des Oiseaux et celui plus important de la rue de la 1r e Armée. Ce dernier édifice en fonte fut érigé à l'époque du curé Charles Kieffer en 1897. Dominique Deiber avait été l'un des grands donateurs. Il représente une crucifixion avec Marie, Jean l'apôtre bien aimé et Marie Madeleine. Pour information, le mot calvaire vient du latin « calvarium » crâne, rappel du mont Golgotha, « mont du crâne » où fut tué Jésus. Les premières communautés chrétiennes cachaient le symbole de la croix, symbole de martyr. Mais vers le VIIe siècle de notre ère, les mentalités changèrent et la croix devint symbole de résurrection, d'espérance. Ainsi, il en fut édifié à travers l'Europe, l'Afrique du nord et le Moyen Orient, souvent à la croisée des chemins ou sur des hauteurs, en signe de souvenir, de protection du Tout Puissant. Il y a 50 ans, raconte le curé Freudenreich, les anciens se découvraient et les femmes faisaient un signe de croix en passant devant un calvaire.
 

       Sonia Vuillequez       

 


Le dimanche 24 septembre 2006,  une quinzaine de personnes de Cernay et de Steinbach ont reçu l'Onction des personnes âgées ou malades des mains du curé Jean-Paul Freudenreich. Elles ont voulu demander à Dieu son soutien dans les épreuves, son réconfort dans la maladie, sa force pour porter les fatigues dues à l'âge.

C'était une célébration très digne. Des enfants y ont participé; ils ont remis à chaque personne, après son onction, un cierge allumé au cierge pascal , puis, au moment de l'offertoire, ils ont apporté à l'autel, au nom de leurs aînés, ces mêmes cierges qui signifiaient l'offrande de leur vie. A la fin de la célébration, les enfants ont remis en souvenir à chaque personne un cierge de dévotion portant l'effigie d'un saint.

La chorale Ste Cécile a embellie la célébration .

 

                         « J'ai été touché par le virus " internet" »

Curé de Steinbach depuis 22 ans, Jean-Paul Freudenreich a créé le site internet steinbach68.org en 1998. « J'ai attrapé le virus après avoir entendu une religieuse affirmant qu'internet était un moyen de communication extraordinaire au service de l'évangile. J'ai d'abord commencé à faire un site sur la paroisse, dans le but de donner un "plus" humain, dont le monde a bien besoin, et un "plus" religieux, avec des prières et des renvois sur les sites de l'Église. Et comme il n'y avait rien au niveau municipal, je me suis dit : "Pourquoi ne pas grouper ces informations ?" Le but premier est cependant une information religieuse. Il y a aussi un site à destination des enfants avec des choses adaptées à leur âge : j'ai notamment fait des mots mêlés à partir sur les évangiles du dimanche, des jeux… Il n'y a pas de texte comme la bible car, actuellement, grâce aux moteurs de recherche, on a accès à tout ce qu'on veut. Tapez "Jésus" et vous trouverez des millions de références. Internet est un moyen extraordinaire de faire connaître le message du Christ et ça a fini par me passionner. Au début, j'y passais des heures et des heures. Plus maintenant. Heureusement, je me suis fait conseiller car, n'y connaissant rien, je cherchais beaucoup. Mon ministère, c'est de faire connaître le Christ. J'ai la passion de Jésus Christ et la passion d'internet qui est un moyen d'assumer mon ministère et ma charge. Longtemps, Steinbach a été la seule paroisse du Haut-Rhin à avoir un site internet. Maintenant, il y en a quand même quelques autres. Une fois, j'ai été en panne pendant six semaines et, lorsque mon ordinateur a fonctionné de nouveau, j'avais 958 messages. Heureusement, j'ai maintenant un logiciel pour éliminer les messages qui proposent du Viagra… "Chatter" n'est pas mon fort. Le site offre aussi des liens vers d'autres sites importants, notamment des autres religions : sites protestants, juifs, musulmans… C'est un moyen de placer l'Église dans le XXIe siècle. L'Église doit aussi avancer et profiter des moyens modernes. »

                                                                                                                                                                      L'Alsace 1.10.2006

      

Choucroute royale et tombola au foyer paroissial

Le sixième repas paroissial, organisé par le comité des fêtes de la paroisse de Steinbach, aura lieu dimanche 15 octobre au foyer. Cette manifestation se déroulera en quatre temps. À 10 h 30, messe et eucharistie à l'église ; à 11 h 30, apéritif et à 12 h 15, choucroute royale avec fromage, tarte et café. Le bénéfice de cette manifestation est destiné à la restauration des deux calvaires : celui de la rue de la 1r e Armée et celui de la rue des Oiseaux.

Réservation au presbytère

Au courant de l'après-midi, une tombola sera organisée dont le gros lot sera deux tableaux peints par l'artiste Michelle Bruel-Rupp, une enfant du pays. Pour toute réservation et renseignement, appeler le presbytère de Steinbach:
                                                          tél. 03.89.75.41.46. 
                                   Prix du repas : 15 € pour un adulte et 7 € pour les moins de 12 ans.
                                                           Gratuit pour les moins de 5 ans.

                                                                                    
                                  L'Alsace 11.10.2006                                            S.V.

                                                                                     

Noël des aînés.

La commune a invité ses seniors de plus de 70 ans à la traditionnelle fête de Noël. Pierre Hanss, maire de Steinbach, a accueilli les anciens du village et souhaité la bienvenue à la classe 36, nouveaux arrivants dans le club des seniors steinbachois. La fête a été organisée par le comité animation et par le comité des jeunes de la commune. Le repas a été fourni par un restaurateur ainsi que le pain et le dessert par le boulanger du village, les cartes de menus par l’école primaire et l’animation par l’orchestre des jeunes, l’harmonie du Silberthal et par Alec à l’accordéon.

           'Alsace du 13.12.2006                 Sylvie Reiff

            

          Les sapeurs-pompiers fêtent leur sainte protectrice

Décorations, distinctions et nouveau véhicule étaient au programme des festivités de la Sainte Barbe à Steinbach.

Sainte protectrice des sapeurs-pompiers, sainte Barbe a été fêtée comme il se doit au sein de la grande famille des soldats du feu de Steinbach, le 9 décembre. Après la messe célébrée par le curé Jean-Paul Freudenreich en l’église paroissiale, l’ensemble du corps s’est retrouvé pour une cérémonie devant la caserne présidée par le major Gérard Koenig en présence du maire, Pierre Hanss, du porte-drapeau, le tout rythmé par deux musiciens de la clique de Schweighouse. Le courage et le dévouement des soldats ont été salués par la remise de plusieurs médailles, dont celles qui font honneurs aux anciens sapeurs-pompiers de France. Les décorés sont : les capitaines honoraires Adrien Arnold et Francis Curir, l’adjudant Marc Retsch, les sergents Michel Elmlinger et Claude Chiericato, ainsi que le caporal-chef Denise Elmlinger. Une distinction a été promulguée au sapeur Laetitia Scholly, 20 ans, qui a été nommée sapeur de première classe. Ayant fait valoir ses droits à une cessation d’activité après 15 années de service, le caporal-chef Denise Elmlinger a, elle, rejoint le rang des vétérans. Toujours d’un grand dynamisme, elle a été la première femme à rejoindre le corps des sapeurs-pompiers de Steinbach en 1991. Elle est aussi à l’origine de la création des jeunes sapeurs-pompiers en 1995. Depuis juin dernier, Sullivan Pichot âgé de 16 ans est venu rejoindre les rangs des 17 sapeurs-pompiers à l’effectif. Il était JSP à Arinthod dans le Jura.

Nouveau véhicule

Les pompiers ont clôturé la cérémonie par la remise des clefs d’un nouveau véhicule : un camion citerne feu de forêt d’une capacité de 2000 litres d’eau. Cette nouvelle acquisition a pu se concrétiser grâce au financement apporté par l’amicale du corps et la commune. « Ce projet s’inscrit dans une volonté de suivre les évolutions techniques », souligne Gérard Koenig. En effet, l’ancien véhicule ne répondait plus aux exigences actuelles. Le nouveau camion a été baptisé par le curé Freudenreich. Pour clôturer la manifestation, l’amicale a offert le repas et c’est Yvonne Fayolle qui a tenu à prendre en charge l’apéritif à l’occasion de son 80e anniversaire.
 

                          L'Alsace du 17.12.2006                                      Arnaud Viry

                                                                                  

Steinbach : Cérémonie très conviviale

Au foyer de Steinbach, samedi soir, les conversations allaient bon train pour cette première rencontre informelle des forces vives du village.
Le maire Pierre Hanss, dans ses vœux, a fait le bilan en annonçant d’entrée la fin de la rigueur budgétaire.
En 2000, le taux d’endettement du village était de 707 /habitant, il est redescendu à 480 /habitant soit une baisse de 32 %.
Ainsi, pendant cette période, il n’y a pas eu de « réalisation pharaonique » mais des travaux améliorant le quotidien.
Et dans un avenir proche, le village devra résoudre le problème des coulées de boues par des aménagements hydrauliques. « 2007 devrait, je l’espère de toutes mes forces, voir la réalisation d’une partie des travaux destinés à sécuriser les résidents de la rue du Moulin et de la rue des Vignes directement concernées. Tous nos efforts iront dans ce sens », a-t-il dit.
Dans les futurs travaux d’importance, il y a aussi l’aménagement du site minier du Silberthal, sous la direction de la communauté de communes, mais avec un comité de pilotage constitué des membres des associations présentes sur le site.
Pierre Hanss n’a pas manqué de féliciter tous les acteurs de la vie du village, pour les animations organisées tout au long de l’année ainsi que le comité des jeunes pour son action.
Il a une pensée pour ceux qui souffrent, pour ceux qui s’investissent et garde l’espoir en l’avenir. Il a conclu par une citation de Bernard Shaw : « L’humanité serait depuis longtemps heureuse si tout le génie que les hommes mettent à réparer leurs erreurs, ils l’employaient à ne pas les commettre. »

                             L'Alsace 9.1.2007                                        Sylvie Reiff