9° Dimanche  du Temps ordinaire
                                                             
pas célébré en 20..
 

                                                 Évangile de Jésus Christ selon saint Luc        7, 1-10

 

Après avoir parlé à la foule, Jésus entra dans Capharnaüm. Un centurion de l'armée romaine avait un esclave auquel il tenait beaucoup; celui-ci était malade, sur le point de mourir. Le centurion avait entendu parler de Jésus; alors il lui envoya quelques notables juifs pour le prier de venir sauver son esclave. Arrivés près de Jésus, ceux-ci le suppliaient : « Il mérite que tu lui accordes cette guérison. Il aime notre nation : c'est lui qui nous a construit la synagogue. » Jésus était en route avec eux, et déjà il n'était plus loin de la maison, quand le centurion lui fit dire par des amis : « Seigneur, ne prends pas cette peine, car je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit. Moi-même, je ne me suis pas senti le droit de venir te trouver. Mais dis seulement un mot, et mon serviteur sera guéri. Moi qui suis un subalterne, j'ai des soldats sous mes ordres : à l'un, je dis : ' Va ', et il va ; à l'autre : ' Viens ', et il vient; et à mon esclave : * Fais ceci ', et il le fait. » Entendant cela, Jésus fut dans l'admiration.

Il se tourna vers la foule qui le suivait : « Je vous le dis, même en Israël, je n'ai pas trouvé une telle foi ! » De retour à la maison, les envoyés trouvèrent l'esclave en bonne santé.