La danse, vue et peinte par Marie-Thérèse Brocard.

  La 6e exposition de peinture, à la mairie du village, présente les œuvres de Marie-Thérèse Brocard.

La présidente de l'association du foyer est aussi une authentique artiste, même si elle n'aime pas l'entendre. « J'ai toujours aimé dessiner», rappelle-t-elle néanmoins. Une passion qui l'a forcément aidée dans son métier de coiffeuse. Il y a une quinzaine d'années, elle démarre l'aquarelle, et depuis six ans ne travaille plus que l'huile. « Si un tableau ne me plaît plus; je ponce et je fais quelque chose de tout à fait différent par-dessus, et on serait surpris en grattant la peinture de celui-là », dit-elle, en montrant un portrait.

« Dans le tourbillon de la vie »

Des portraits, il y en a plusieurs dans cette exposition, avec les visages tantôt extrêmement travaillés, tantôt le contour du menton juste ébauché d'un trait. Tous expriment la même joie et force de vie. Quelques fleurs aussi, à notre avis moins réussies parce qu'un peu « tristes », même si la disposition des tableaux en triptyques est intéressante. Laissons de côté l'Arlequin, un rien scolaire, et arrêtons-nous plutôt sur ces deux œuvres, les plus récentes, très abouties, qui représentent des danseuses, l'une seule et l'autre en couple. Les couleurs sont éclatantes, le mouvement d'une sensualité touchante, donne juste envie d'emmener cette femme dans le tourbillon de la vie, comme chantait Jeanne Moreau.

« J'aime les couleurs vives et éclatantes, il faut que ça flashe ! », commente Marie-Thérèse Brocard. Elle ajoute : « Lorsque je peins, j'oublie tout, je ne vois pas le temps passer, et je ressens beaucoup de bonheur ». Sa formation ? Des cours de peinture, et bien sûr la participation au groupe artistique du foyer. Sa technique ? Le couteau, essentiellement, qui lui permet de mieux sentir la matière. Une belle exposition, à voir en mairie jusqu'à la fin du mois d'août.

                                                   P.Br.

 

 

Photo DNA
 

 

Dominique Brand à la mairie


Depuis quelques jours, les aquarelles de Dominique Brand ornent les
murs de la salle du conseil, à la mairie de Steinbach. Elles y resteront quatre mois.

Dominique Brand a commencé à peindre il y a cinq ans " C'était difficile au début. J'ai choisi l'aquarelle, mais en travaillant les  pigments sur du papier humide. L'alliance était délicate à maîtriser, entre l'eau, les pigments et le papier,, explique-t- elle. Le résultat en vaut la peine. Cette technique donne de magnifiques effets de lumière.

< J'ai commencé seule, mais ensuite, j'ai rejoint des groupes d'artistes, dont les ateliers d'art de Vieux-Thann et j'ai participé à des stages. Tout cela m'a permis de beaucoup progresser ", poursuit l'artiste.

Les aquarelles qu'elle a choisi d'exposer évoquent l'eau, la mer, les lacs, mais aussi la neige. Tous les bleus sont là, des tons paisibles d'un lac de montagne au bleu métallique de la mer déchaînée,  en passant par le bleu glacé de la neige. De très belles aquarelles à découvrir, aux heures d'ouverture de la mairie.

                                                                                                                                                                                    Sylvie Reiff

 

                                                                                                       

        Jeannine  ROLLAND

15 ans déjà que j’aime et cherche  à  maîtriser l’aquarelle.

Initiée par Evelyne SCHMITT, j’ai suivi des cours de perfectionnement auprès de Fernand LAMY et  de Jacqueline HOARAU au sein de l’U.P.
Depuis de nombreuses années je participe aux ateliers d’art de Vieux-Thann avec Clément LUTTRINGER.
En 2007 j’ai suivi un stage auprès de Christian GRANIOU, aquarelliste de renom, à Monflanquin 47.
En 2009 stage  avec madame Joëlle KRUPPA ASTRUC, artiste renommée.
En 2012 stage  avec madame Christiane JAVAUX artiste belge renommée.

Trois artistes, trois techniques différentes pour des acquis nouveaux.
L’aquarelle est un défi continuel, l’eau et les pigments sont difficiles à apprivoiser.
Une technique exigeante mais combien passionnante. Le doute est souvent présent  mais quel bonheur quand sur le papier, l’artiste a su exprimer sa créativité.

Janvier 2004, octobre 2004 et 2006 :  1er PRIX du département artistes magazine.
9 octobre 2010    :      Prix du salon de ZILLISHEIM
13 novembre 2010 : 1er Prix  d’aquarelle au salon d’ILLFURTH  
11 mars 2011      :     1er Prix  d’aquarelle au salon de WITTELSHEIM
Novembre 2011   :   Invitée  d’honneur au salon  d’ILLFURTH
28 avril 2011      :       1er Prix du salon d’aquarelle de MONTREUX-JEUNE
Novembre 2012  :   Invitée  d’honneur au salon de PULVERSHEIM
10-2008 au 03-2009 : exposition privée au Crédit Mutuel  THANN
Novembre 2011 : exposition privée à STEINBACH.


                     Thann: la fraîcheur d'âme de Jeannine Rolland

Le Crédit Mutuel de Thann continue sa promotion des artistes peintres d'aujourd'hui, en mettant ses murs à la disposition d'une aquarelliste steinbachoise pleine de sensibilité : Jeannine Rolland.

Le président du Crédit Mutuel de Thann, Michel Licausi, et le directeur général Philippe Herrmann, ont pour la sixième fois,
mis I' agence de Thann et son magnifique cadre à la disposition d un artiste.

Il s'agit cette fois de l'aquarelliste steinbachoise  Jeannine Rolland. Assistante maternelle retraitée, elle est "entrée en art » il y a huit ans.

Harmonie des couleurs.
Lors du vernissage, plus à l'aise 'avec un pinceau qu'avec un micro, elle a néanmoins commenté ses peintures avec beaucoup d'à-propos, décrivant son inspiration, son amour de l'harmonie des couleurs, du mouvement, tant dans les paysages que dans les fleurs ou les gestes des musiciens et des animaux. D'une touche impressionniste, précise et légère, elle crée une œuvre colorée, pleine de fraîcheur. Mettant du relief et de la profondeur dans les paysages urbains, son pinceau devient lyrique, se fait poète quand elle rend le charme d'une fleur, la douceur câline d'un animal.

Un amateurisme talentueux

Sa sensibilité, la beauté paisible de ses tableaux, confèrent à un amateurisme talentueux des vibrations qui conduisent vers la beauté et témoignent d'une merveilleuse fraîcheur d'âme.

 D.N.A  -  Mardi 28 octobre 2008             Lan
 

 

                                                                                                        


Patrice Stutz expose ses aquarelles

Il y a de nombreux talents dans ce village de 1300 âmes et il s’en révèle régulièrement de nouveaux. Depuis quelques années maintenant, la commune met à la disposition de ses artistes, les cimaises de sa salle des mariages.

Les artistes y installent leurs œuvres pour une période d’environ quatre mois. Samedi, Patrice Stutz a pris la suite de Danielle Feuilloy et de ses portraits en pastels secs. Le décor change et comme à chaque fois c’est une nouvelle découverte. Patrice Stutz travaille les paysages urbains à l’aquarelle. La douceur de l’aquarelle et le choix du grand format apportent un regard différent sur un quartier de ville, une rue ou un monument. Patrice Stutz a déjà été primé dans les expositions locales entre autres au Chevalet d’Or et à Wittelsheim et il continue de participer à différents concours.

Y ALLER Exposition visible aux heures d’ouverture de la mairie soit : du lundi au mardi, de 9 h à 12 h ; le mercredi, de 8 h à 12 h et de 14 h à 17 h ; le jeudi, de 14 h à 18 h ; le vendredi, de 9 h à 12 h.

L'Alsace du 28/06/2013  Sylvie Reiff


              

   Hyperréalisme

           Santamaria

 Timessquare

                       Ã