NOÉ

Dans l’année 2004, Dieu visita Noé et lui dit :
“Une fois encore la terre est devenue invivable et surpeuplée ; je dois agir. Construis une arche et rassemble un couple de chaque être vivant ainsi que quelques bons humains. Tu as six mois pour cela avant que je n’envoie la pluie pendant 40 jours et 40 nuits”.
Six mois plus tard Dieu regarda en bas et vit Noé balayant sa cour, mais aucune arche.
“Noé, gronda-t-il ! Je vais bientôt envoyer la pluie, où est l’arche ?”
“Pardonne moi mon Dieu”, implora Noé, mais les temps ont changé. J’avais besoin d’un permis de construire pour commencer l’arche. J’ai dû me battre plusieurs mois avec l’inspecteur au sujet du système d’alarme pour l’incendie. Pendant ce temps, mes voisins se sont réunis en association parce que je violais les règles du lotissement en construisant une arche dans ma cour et que j’allais obstruer la vue. On a dû aller devant le conciliateur pour avoir un accord. Ensuite l’Urbanisme a déposé un mémoire sur les coûts des travaux nécessaires pour permettre à l’arche d’arriver jusqu’à la mer.
J’ai eu beau leur dire que c’était la mer qui viendrait à l’arche, ils n’ont pas voulu me croire. Obtenir du bois en quantité suffisant fut un autre problème. Les associations pour la protection de l’environnement se sont liguées pour empêcher la coupe des arbres, sous prétexte, qu’on allait détruire l’habitat de plusieurs espèces animales et ainsi les mettre en danger. J’ai tenté d’expliquer qu’au contraire tous ce bois servirait à sauver ces espèces, rien n’y a fait. Quand j’ai commencé à rassembler les couples de différentes espèces animales, la SPA, le WWF et Brigitte Bardot me sont tombés sur le dos,  prétextant que j’enfermais des animaux sauvages dans des pièces trop petites pour eux et qu’en agissant ainsi, je faisais acte de cruauté envers les animaux.
Ensuite, l’agence gouvernementale pour le développement durable a voulu lancer une étude sur l’impact pour l’environnement de ce fameux déluge.
Dans le même temps je me débattais avec l’administration sur l’emploi de travailleurs bénévoles dans la construction de l’arche. Je les avais embauchés car les syndicats m’avaient interdit d’employer mes propres fils, disant que je ne devais faire appel qu’à des travailleurs hautement qualifiés dans la construction d’arche et si possible syndiqués.
Pour arranger les choses, le fisc a saisi tous mes avoirs, prétendant que je tentais de fuir le pays illégalement, suivi en cela par les douanes qui ont ajouté que je voulais faire passer les frontières à des espèces reconnues comme dangereuses.
Aussi pardonne moi, moi Dieu, mais je ne sais même pas si 10 ans auraient suffit à la construction de cette arche.”

Aussitôt les nuages se dissipèrent et un magnifique arc-en-ciel apparut.
Noé leva la tête et dit “Tu ne vas donc pas détruire le monde ?”
“Pas la peine”, répondit Dieu, “’l’administration s’en charge”. 
   
                                                                                                                                                 Jean Nubel

              

                                            Le bulletin de notes de Jésus

Jésus, qui est élève du Collège de Valbenoite, rentre à Nazareth avec son bulletin du deuxième trimestre. Franchement, ce n'est pas bon.
Sa mère a déjà vu de mauvais bulletin mais elle n'a rien dit, méditant toutes ces choses dans son cœur. Mais le plus dur reste à faire. Il faut le montrer à Joseph.

Mathématiques : ne sait quasiment rien faire, à part multiplier les pains et les poissons. Sens de l'addition même pas acquis affirme que son Père et lui.ne font qu'un.

Ecriture : n'a jamais son cahier et ses affaires : est obligé d'écrire sur la sable.

Chimie : ne fait pas les expériences demandées : dès qu'on a le dos tourné, transforme l'eau en vin pour faire rigoler ses camarades.

Sport : au lieu d'apprendre à nager comme .tout le monde, marche sur l'eau.

Expression orale : de grosses difficultés à parler clairement, s'exprime toujours en paraboles.

Ordre : a perdu toutes ses affaires à l'école. Déclaré qu'il n'a même pas une pierre comme oreiller.

Conduite : fâcheuse tendance à fréquenter les étrangers, les pauvres, les galeux et même les prostituées.

Joseph se dit que ça ne peut pas durer, qu'il doit prendre des mesures Eh bien, mon petit Jésus, puisque c'est comme ça, tu peux faire une croix sur tes vacances de Pâques.


Dernièrement, j'ai appris qu'il faut toujours voir plus loin que les gestes et les actions des gens. Ce texte nous fait comprendre que peut-être qu'il nous arrive de juger nos jeunes trop vite ou trop sévèrement.

                                   Suite      1  2  3